En attendant une hypothétique Focus RS, c’est la ST qui coiffe la gamme de la compacte de Ford. Une version qui a pris du galon puisqu’elle revendique aujourd’hui 250 chevaux et 363Nm. Mais surtout, elle a conservé tout le tempérament de ses aïeules. Autant le dire tout de suite : on a adoré !

Ailes bodybuildées, calandre noire béante, sorties d’échappement centrales, aileron proéminent et jantes de 18 pouces : l’allure de cette nouvelle Focus ST donne le ton. D’autant qu’après avoir opté pour le vert fluo au moment de présenter sa précédente RS, c’est maintenant en jaune vif que Forda dévoilé sa nouvelle ST. Pour la discrétion, on repassera donc. Mais au moins, on ne pourra pas reprocher à la marque à l’ovale de ne pas «oser».

Cette ambiance sportive se poursuit à bord, où l’on est accueilli à l’ouverture de la portière par des marchepieds «ST» lumineux. Pour la sellerie, Ford a fait confiance à Recaro, spécialiste des sièges baquets (entre autres) et reçoit donc des assises et dossiers spécifiques badgés ST à l’avant comme à l’arrière. A cela s’ajoute un volant en cuir orné d’une plaquette ST, et un pédalier en alu.

Le tableau de bord est évidemment calqué sur celui des autres modèles de la gamme Focus, à l’exception des trois petits indicateurs analogiques qui viennent prendre place au milieu pour permettre de tenir à l’œil la suralimentation ainsi que la pression et la température de l’huile. La Focus ST est proposée toute équipée, avec clim bizone, quatre vitres électriques, sièges chauffants, la navigation, etc. Mais combien de temps encore devrons-nous attendre pour profiter du système d’info-divertissement à large écran tactile (MyTouch) ? Car la solution actuelle commence à dater, tant en termes de présentation que d’ergonomie.

Au moment de soulever le capot, les puristes tourneront la tête. Ford a en effet renoncé au 5 cylindres 2,5l qui a fait le bonheur – et une partie de la renommée – des précédentes RS et ST pour lui préférer un – plus moderne- 2.0l Ecoboost. Ce dernier reçoit le renfort d’un turbo pour lui permettre de dégager quelques 250 chevaux et 360Nm (avec l’Overboost). Des valeurs en nette hausse par rapport à la précédente mouture (+25ch). La sonorité, bien que moins explicite que celle du moteur remplacé, reste agréable à l’oreille, grâce notamment à un «sound booster» chargé d’amplifier le son à bord.

Ce qui fait surtout la renommée des sportives Ford, c’est leur châssis, et leur tenue de route. Un savoir-faire acquis au fil d’une longue expérience en rallye au niveau mondial. Et cette nouvelle ST ne déroge pas à la règle. Précise, agile, efficace : l’auto vire comme sur des rails, avalant les virages à toutes les vitesses sans jamais faire mine d’avoir à chercher son adhérence ! Le résultat est résolument surprenant, et induit une sensation de sécurité absolue. Merci au Torque Vectoring Control (qui se charge de freiner la roue à l’intérieur du virage) et au CUSC (contrôle de sous-virage).

Une sécurité qui ne grève jamais les sensations de conduite. Car là où cette Focus épate vraiment, c’est par sa capacité d’adaptation. Enroulant les courbes à la perfection, l’auto peut se laisser dériver du train arrière tout en se laissant contrôler avec une aisance déconcertante. Et ce, sans que l’ESP, bien calibré pour ne pas être trop intrusif, n’intervienne. Un régal pour les pilotes débutants !

Les plus aguerris auront en revanche tendance à chercher un éventuel bouton «sport» pour rendre l’auto plus bestiale. Car en dépit de ses performances pures enviables (les 100km/h sont atteints en 6,5 secondes et la vitesse de pointe s’établit à près de 250km/h), l’auto reste parfaitement docile et même confortable pour un usage quotidien. La Focus ST, c’est la polyvalence. Pour le reste, il faudra patienter jusqu’à la RS.

Côté consommation en revanche on est loin des 7,2l/100km avancés par Ford. Car après une pointe à plus de 15 litres en conduite dynamique, nous ne sommes pas parvenus à descendre sous les 8,5l/100km en revenant à une conduite plus douce, sur un parcours plus propice aux économies de carburant. Notre moyenne finale s’établissait donc à 9,8l/100km. Une valeur dans la moyenne du segment.

collection: ALCANTARA® 

material1: ALCANTARA® PERFO dark gray 2 reflex 

material2: LEATHER LOOK antracit 

material3: LEATHER LOOK sterling